Le Lot-et-Garonne est le seul département d’Aquitaine présentant un risque élevé, dû aux pollens des graminées, platanes, chênes et arbres de la famille des cupressacées

Avos mouchoirs ! Si vous éternuez vingt fois d’affilée et que votre gorge picote depuis quelques jours, rien de plus normal. Jusqu’à la fin de la semaine, le Lot-et-Garonne est en vigilance orange, soit le 5e niveau sur une échelle qui en compte six. Après le bouleau, ce sont les pollens de graminées qui prennent le relais dans le département. Viennent s’ajouter ceux des platanes, des chênes et des arbres appartenant à la famille des cupressacées (genévrier, le cyprès ou encore le thuya). Ils seront responsables, tout au long de la semaine d’un risque allergique de niveau moyen du côté d’Agen.

Le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) recommande donc aux allergiques de bien suivre leur traitement antiallergique afin d’éviter une crise importante.cliquez-sur-l-image-afin-d-acceder-au-site-du-rnsa_3758789

BULLETIN ALLERGO POLLINIQUE

Encore des pollens de bouleau mais…

Si les quantités de pollens de bouleau sont encore importantes sur un quart nord-est de la France , la baisse des températures annoncée pourrait limiter leur nombre ces prochains jours. Ils profiteront cependant des périodes ensoleillées pour provoquer un risque allergique élevé à très élevé pendant encore quelques jours au dessus d’une ligne Caen-Grenoble, excepté en Franche-Comté où le risque allergique sera de niveau moyen comme dans le centre de la France.
Les pollens de graminées devraient rapidement prendre le relais, ils sont déjà responsables d’un risque allergique de niveau moyen du côté d’Agen, en Corse et dans la vallée du Rhône. Le risque allergique sera faible sur une grande partie sud de la France et en Bourgogne.
Les pollens de chêne sont également de plus en plus nombreux et sont déjà responsables d’un risque d’allergie de niveau moyen sur le sud-ouest et faible sur le reste du territoire.
Les pollens de platane disparaissent petit à petit mais pourront encore provoquer un risque allergique élevé du côté de Narbonne et Castres et un risque allergique de niveau moyen en Rhône-Alpes et dans le sud-ouest.
Les pollens de cyprès gêneront encore un peu les allergiques entre Agen et Narbonne avec un risque d’allergie de niveau moyen.
Les pollens de pariétaire restent très présents autour de Toulon avec un risque allergique de niveau élevé.
Pollens de peuplier, saule, frêne et charme ne devraient plus gêner que les plus sensibles.

Si le pic de pollinisation des bouleaux semble passé, les allergiques à ce pollen doivent rester vigilants dans le nord-est. Les allergiques aux pollens de graminées doivent suivre les traitements prescrits par leur médecin car la saison a commencé doucement mais sûrement.

Risque allergique

: nul : très faible : faible : moyen : élevé : très élevé

Allergies : alerte orange aux pollens dans le Lot-et-Garonne
Web Design MymensinghPremium WordPress ThemesWeb Development