Information importante :

En partenariat avec Val de Garonne Agglomération et Bordeaux Métropole, la commune de Lafitte-sur-Lot a commandé 850 masques en microfibre lavables 50 fois.

Ces masques seront distribués gratuitement aux Lafittoises et aux Lafittois par les élus dès réception.

Ces masques en tissu devraient arriver dans la première quinzaine de mai, estime Gaëtan Malange, l’élu chargé du dossier à l’Agglomération. On en sait désormais un peu plus sur l’annonce de Daniel Benquet lors du conseil municipal de Marmande, lundi 17 avril. Le maire de Marmande avait ainsi promis des masques en tissu pour les habitants de Val de Garonne Agglomération (VGA), dont il est le président, dans le cadre d’une coopération avec Bordeaux Métropole. Gaëtan Malange, maire de Saint-Barthélemy-d’Agenais et élu communautaire chargé de la coopération avec les territoires, a précisé les annonces de son président. Ainsi, 56 500 masques ont été commandés par 39 communes de l’Agglo (sur 43 en tout). “Les quatre communes qui ne participent pas à l’opération avaient déjà pris des initiatives locales”, précise le jeune élu. “Cette coopération avec Bordeaux Métropole, c’est une aubaine pour nos administrés, s’est félicité le sénateur suppléant, car il existe peu de capacités de production de masques en grand nombre. C’est un geste d’équité et de solidarité territoriale.”

Coût de l’opération : 169 500 euros

Selon Gaëtan Malange, les masques devraient être livrés d‘ici la première quinzaine de mai. Ils seront acheminés depuis la métropole bordelaise à Marmande et Tonneins, où des personnels de l’Agglomération les reconditionneront pour les communes. Charge ensuite aux communes de venir les récupérer et d’organiser la distribution auprès de leur population. À la question parfois fâcheuse du financement de l’opération, Gaëtan Malange précise que chaque masque coûtera 3 euros TTC. VGA prendra en charge la moitié du prix, l’autre restant à celle des communes. Pour les quatre communes qui ne participent pas à l’opération, une aide de 1,50 € par habitant sera versée. 

C’est quoi ces masques ?

 Il s’agit d’un masque UNS 2 (Usage Non Sanitaire de catégorie 2), destiné à des contacts occasionnels avec d’autres personnes. Ce modèle en tissu (à double épaisseur), en microfibre filtrante, est lavable (une trentaine de fois, en machine à 60 °C) et donc réutilisable. Il peut également être repassé à minimum 150 °C pour une désinfection immédiate. Elaboré par l’AFNOR (Association Française de normalisation) et 150 experts, ce modèle de masque n’est pas un dispositif médical. Source Afnor : “Sa vocation : faciliter l’équipement rapide de la population saine, apportant ainsi une défense complémentaire face au coronavirus. Ce nouveau modèle de masque en tissu répond à un niveau de performance moins ambitieux que celui des masques chirurgicaux et FFP2, destinés en priorité aux professionnels de santé. En complément des gestes barrières, le masque barrière apporte néanmoins une réelle protection pour les salariés, les agents publics et toute la population saine qui pourra s’en équiper, pour des trajets domicile/travail par exemple.” https://www.interstiss.com/

“Le port du masque n’affranchit pas des gestes barrière.”

Pour les transports scolaires et les agents de l’Agglo, aussi

Dans un souci identique de protection, l’Agglomération va acheter 4 000 masques supplémentaires pour les élèves qui utilisent son réseau de transports scolaires, dont 2 000 en taille Enfants.

De la même façon, 1 500 masques en tissu ont été commandés pour les agents de VGA. Ils seront réalisés par une “entreprise marmandaise et des partenaires locaux liés au festival Récup & cie” (dont l’édition de cette année est annulée).

Des masques pour les lafittois…
Web Design MymensinghPremium WordPress ThemesWeb Development