Depuis 2013, 4 centrales photovoltaïques issues du portefeuille de la société Luxel, représentant plus de 30 MWc, ont été installées et alimenteront 4 communes en électricité renouvelable. Bien qu’étant localisés dans des régions différentes, Luxel précise que ces chantiers ont été gérés simultanément entre Mai et Octobre 2013.

Les communes de Mirande (Gers), Lafitte-sur-Lot (Lot et Garonne), Saint-Aubin-de-Blaye (Gironde), et Saint-Cyprien (Loire) accueillent désormais chacune une centrale photovoltaïque. Les 125.000 modules photovoltaïques cristallins installés produiront chaque année 39 gigawattheure pendant les 20 années à venir. Cette électricité renouvelable, servira à alimenter les agglomérations les plus proches. A chaque fois que cela a été possible, Luxel s’est attaché à associer à ses centrales photovoltaïques, des projets connexes. Trois de ces quatre projets ont trouvé leur complémentaire.

Quatre centrales photovoltaïques 'durables' réalisées par LuxelQuatre centrales photovoltaïques 'durables' réalisées par Luxel

Lafitte sur Lot 

C’est une ancienne zone artisanale de 11,5 hectares   (le long de la D666 )  qui accueille depuis 2013, une installation d’une puissance de 7.8 mégawatts capable d’alimenter une ville de 8000 habitants. Particularité du site, un partenariat a été signé avec un éleveur ovin voisin, qui utilise les terrains clos et sécurisés pour son troupeau. Les panneaux photovoltaïques ont été surélevés pour faciliter le passage des brebis, et l’éleveur a ajouté des abreuvoirs.

Le contrat a été signé entre la municipalité de Lafitte sur Lot et Luxel en janvier 2010, et le permis de construire a été obtenu en 2012. La mise en service de la centrale a eu lieu en novembre 2013.

Le terrain de 11,5 hectares est entièrement clôturé : 2,1 km de clôtures et 4 portails d’accès.  6410 poteaux supportent les 100 km de structures en acier qui regroupent 31872 panneaux solaires. La surface de ces panneaux solaires représente 5,2 hectares pour une puissance installée de 7,8 MWc. La production annuelle de la centrale, prévue pour fonctionner pendant 20 ans, est de 10 GWh par an, soit plus de 6 fois les consommation électrique totale de Lafitte sur Lot. Cette production représente 8% de la consommation  de Val de Garonne Agglomération ( VGA)

  • Vue générale
    Vue générale
  • Vue générale
    Vue générale
  • Vue générale
    Vue générale
  • Vue générale
    Vue générale
  • Vue générale
    Vue générale
  • Détails des 31842 panneaux solaires
    Détails des 31842 panneaux solaires
  • Détails des 31842 panneaux solaires
    Détails des 31842 panneaux solaires
  • Une des 126 armoires contenant les onduleurs.
    Une des 126 armoires contenant les onduleurs.
  • Raccordement électrique des panneaux solaires en série
    Raccordement électrique des panneaux solaires en série
  • Raccordement électrique des panneaux solaires en série
    Raccordement électrique des panneaux solaires en série
  • intérieur d'une armoire
    intérieur d'une armoire
  • compteur indiquant la puissance de sortie de l'onduleur, environ 18 Kwh.
    compteur indiquant la puissance de sortie de l'onduleur, environ 18 Kwh.
  • bâtiment regroupant les arrivées/ départs électriques des onduleurs
    bâtiment regroupant les arrivées/ départs électriques des onduleurs
  • tableau électrique de la gestion des arrivées/ départs des onduleurs
    tableau électrique de la gestion des arrivées/ départs des onduleurs

centrale 3 centrale 1

 

La centrale de Saint Aubin de Blaye, quant à elle, accueille une plateforme de Recherche et Développement dédiée au photovoltaïque. En effet, grâce au contrat de R&D signé avec le CEA le parc solaire participe activement à l’évaluation et l’amélioration des performances des installations photovoltaïques. En complément, un éleveur ovin bénéficie également d’une convention de mise à disposition gratuite de ces terrains clôturés, pour y faire paitre une partie de son troupeau situé à proximité.

Dans le cas de Saint-Cyprien, c’est la centrale elle-même qui remplit une double fonction : produire de l’électricité et donner une seconde vie au site. Car depuis 2008, les terrains sur lesquels elle est installée sont fortement pollués au PCB, à la suite d’un incendie. Seule une centrale solaire au sol pouvait permettre un usage des terrains, sans risque pour la population, au bénéfice des propriétaires, de la collectivité, et ainsi atténuer l’effet du gel des terrains décrété pour une durée de 50 ans !

 

Les centrales photovoltaïques du Lot et Garonne.
Web Design MymensinghPremium WordPress ThemesWeb Development