Le labyrinthe du pruneau.

15 000 m2 pour accueillir un labyrinthe ludique et pédagogique./Photos DDM, Musée du pruneau.
15 000 m2 pour accueillir un labyrinthe ludique et pédagogique.

 

Le pruneau et le Lot-et-Garonne… plus qu’une institution, mais aussi histoire, la grande et la petite. Une histoire qui mérite bien son musée. Il existe, à Lafitte-sur-Lot : créé en 1990 par le couple Bérino-Martinet. «Mais le pruneau, sa culture, son histoire, c’est quelque chose de vivant», explique Nadège. «Le terme de musée fait souvent peur aux gens. C’est pour cela que nous avons créé notre premier labyrinthe en 1998. Que les visiteurs puissent trouver ici une expérience ludique et festive». Un labyrinthe qui se visite (sans trop se perdre) tous les jours de l’été, mais aussi, et c’est tout l’intérêt de la chose, la nuit. «Tous les lundis, nous organisons une nocturne aux flambeaux, à partir de 20 h 30, et la billetterie est ouverte jusqu’à 22 heures. Un parcours à suivre, un challenge de temps, avec ou sans plan, des énigmes à déchiffrer, qui permettent de mieux connaître notre histoire et qui vont ouvrir la porte de sortie». Et surtout, pas d’inquiétude, même si Nadège entend à chaque départ, «et si on ne retrouve pas la sortie ?», personne n’y est jamais resté trop longtemps.

 

«Pour créer le labyrinthe, nous avons besoin de 2 mois : entre la pousse du maïs, le tracé, l’entretien, la mise en place des énigmes… en pleine saison, entre le musée et les diverses activités, nous sommes 8 personnes à travailler ici, sans compter la période de récolte de la prune. Le parcours change tous les ans, et le thème tous les 2 ans. Cette année, c’est Astérix au pays du pruneau». Une aventure que n’aurait certainement pas désavouée le petit Gaulois. Dans le labyrinthe, il y en a pour tous les goûts et tous les âges, «de 4 à 99 ans, nous avons pour tous». Dans la journée aussi, les visiteurs apprennent, dans les vergers avec là aussi des énigmes à résoudre, dans le musée qui retrace 150 années d’activités autour de la prune. Une visite incontournable, pour les touristes comme pour tous ceux qui habitent ici et qui souhaitent découvrir ce qui a longtemps fait, et qui fait toujours vivre une grande partie du département.

Musée et Ferme du pruneau Bérino-Martinet, Le Gabach à Lafitte-sur-Lot ; du lundi au samedi, de 9heures à 12heures et de 14heures à 19heures; dimanches et jours fériés: de 15heures à 19heures. Renseignements et réservations au 0553840069. Site internet: www.musee-du-pruneau.com

L’économie du pruneau

Chaque année, ce sont 50 000 t de prunes qui sont récoltées, pour la plupart transformées et séchées pour en faire le fameux pruneau d’Agen. Le pruneau bénéficie depuis 2002 d’une indication géographique protégée (IGP). La zone de production couvre six départements du Sud-Ouest : Lot-et-Garonne, Dordogne, Gironde, Tarn-et-Garonne, Gers, Lot.

Source : la dépêche

Web Design MymensinghPremium WordPress ThemesWeb Development